Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 23:54

Il y avait sept points à l’ordre du jour du conseil municipal du 26 juin 2009.
Nous sommes particulièrement intervenus sur quatre dossiers : le rapport sur la collecte et le traitement des déchets, le rapport sur l’eau, le choix du maitre d’œuvre pour la nouvelle mairie et le financement du foncier pour la réalisation d’une crèche intercommunale.
Nous avons aussi posé une question sur la mise en sécurité du carrefour des Fontaines.



Rapport sur la collecte et le traitement des déchets :
En dehors de l’approbation d’un avenant à la convention de gestion et d’exploitation de la déchetterie, le rapport annuel sur le prix et la qualité du service d’élimination des déchets nous a été présenté. Nous avons insisté sur deux points. Tout d’abord, ce rapport fait état d’une baisse importante de la fréquentation de la déchetterie par les Coigniériens (-20,6%). Cela peut à notre avis s’expliquer de deux manières différentes : les Coigniériens produisent moins de déchets ou la qualité du tri se détériore. Nous penchons, en dépit des affirmations du rapport, pour la seconde solution. Le maire dans sa réponse a plutôt insisté sur le manque d’information. Les nouveaux habitants ne sauraient pas forcément qu’une déchetterie est à leur disposition ! S’il faut dans ce domaine améliorer la communication et faire des rappels fréquents, comment croire que cela puisse expliquer une telle baisse ? Ensuite, nous avons pu faire le constat que nous continuons à mélanger les ordures ménagères (OM) et les déchets industriels banaux (DIB). Il n’existe pas de redevance spéciale pour les entreprises. La commune paye donc
la collecte pour elles. Le coût global de la collecte et du traitement des déchets revient à la commune à 625 425,40 € TTC par an. Nous avons pris acte de la présentation de ce rapport.

Rapport sur l'eau :
Nous sommes aussi intervenus à propos du rapport annuel sur le prix et la qualité du service de l’eau. Nous avons fait remarquer la très forte augmentation du prix du m3 d’eau, soit +11,5% entre 2007 et 2008. Cette augmentation s’explique essentiellement par l’instauration au 1er janvier 2008 d’une nouvelle taxe dite de «modernisation des réseaux de collecte» prélevée au profit de l’agence de l’eau Seine-Normandie. Cette taxe compense en fait le désengagement de l’Etat. Ce dernier a diminué depuis plusieurs années ses subventions aux agences de bassin (voir notre billet sur le blog). Nous avons pris acte de la présentation de ce rapport.


La nouvelle mairie :
Le choix du maître d’œuvre, c’est-à-dire de l’architecte, pour la nouvelle mairie a évidemment aussi retenu toute notre attention. Si nous ne sommes pas hostiles par principe au projet, nous considérons qu’il y a d’autres priorités. La construction de la nouvelle mairie ne peut pas être considérée comme la priorité du mandat au détriment d’autres équipements (gymnase, seconde tranche du centre de loisirs, écoles, transports, voieries…). Un jury de concours s’est réuni à deux reprises pour, en principe, désigner le lauréat. Mais en réalité, la désignation s’est faite en dehors du jury (auquel participait un représentant de Coignières Pour Tous), selon la décision d'un petit comité composé d’élus de la majorité. Nous avons donc condamné cette procédure et nous nous sommes abstenus. C’est le cabinet Barré qui a été désigné.


Crèche intercommunale :
Enfin, nous avons voté en faveur du financement du foncier pour la réalisation d’une crèche intercommunale. La commune de Maurepas, qui est à l’initiative du projet, a arrêté à une quarantaine le nombre de berceaux : 20 pour Maurepas, 10 pour les entreprises, 10 pour Coignières. Elle doit être réalisée dans la zone de Pariwest à proximité du magasin Auchan) sur un terrain privé appartenant à la commune de Maurepas. Sur la base d’une estimation des domaines de 297 000 €, la part de Coignières serait de 99 000 €. Nous avons souligné le fait que la ville de Coignières manquait de berceaux pour faire face à l’augmentation des naissances dans notre commune. Deux secteurs existent à l’heure actuelle pour un seul mode de garde (la crèche familiale) : le secteur libre avec 14 assistantes maternelles et le secteur Croix-Rouge avec 17 assistantes maternelles. En 2009, 49 enfants de Coignières sont accueillis dans ces structures, 23 familles se sont vues opposer un refus, faute de places disponibles. Il est clair que les dix berceaux en crèche collective constituent une amélioration, mais nous restons encore très en dessous des besoins réels. Nous avons proposé de faire un effort supplémentaire. Ce qui, pour le maire, est inenvisageable ! En effet, la priorité n’est pas à l’accueil de la petite enfance, mais à la nouvelle mairie.

Questions diverses :
Sécurité du carrefour des Fontaines :
A la fin du conseil, notre groupe a posé une question dans le cadre des «questions diverses» sur la mise en sécurité du carrefour des Fontaines. Ce carrefour est particulièrement accidentogène. A quelques semaines d’intervalle, deux motards ont été victimes de graves accidents. L’un y a perdu la vie. Le second a fait 13 jours de coma. Les parents de ce dernier nous ont interpellés à propos d’une végétation excessive sur le terre-plein central de la nationale, qui masque la vue. Si un véhicule venant de Paris coupe la voie à gauche en direction du Mesnil, celui venant en face (de Rambouillet) ne le voit qu’au dernier moment, quand il est déjà trop tard. C’est ce qui est arrivé au second motard, victime d’un chauffard qui a tourné à gauche alors que cela est interdit. Nous avons demandé au maire, puisque c’est la commune qui a la responsabilité de l’entretien du terre-plein central, de bien vouloir tailler court cette végétation, afin de dégager la vue sur une distance suffisante pour permettre d’anticiper sur un éventuel obstacle. Il nous a répondu qu’il avait déjà été saisi de cette demande, qu’il en avait référé à la DIRIF (Direction des routes d’Ile-de-France). Il attendait son avis avant d’agir. Espérons que l’action sera rapide et efficace !


Questions du public :

Enfin, après la clôture de la séance, la maire a donné la parole au public. Deux questions ont été évoquées : la fermeture éventuelle de la maison de santé et la sécurité dans et à proximité de la résidence de France-Habitation.

Fermeture éventuelle du cabinet médical :
Sur ce sujet, le maire a fait état de rumeurs, mais a clairement dit qu’il ne fera rien pour aider à maintenir sur place l’activité médicale (Cf : CPT vous en dit plus, n°2). Nous lui avons rétorqué que cela n’était pas notre façon de voir les choses. La maison médicale rend un vrai service à l’ensemble de la population et, plus particulièrement, aux personnes qui n’ont pas les moyens de se déplacer. La volonté politique et l’intervention de la collectivité sont nécessaires pour soutenir l’activité médicale de proximité. A notre avis, des solutions pourraient être trouvées si les deux parties (les médecins et la commune) s’accordaient.

Sécurité dans et à proximité de la résidence France-Habitation :
Sur ce second sujet, qui nous a retenu plus longtemps, il semble évident qu’il existe une dégradation inquiétante, et cela d’autant plus que les relations police-jeunes semblent extrêmement tendues depuis plusieurs mois. Les mères de famille qui sont venues témoigner sont très inquiètes et souhaitent être entendues. Il y a un vrai travail d’éducation à reprendre. Notre groupe a fait la proposition de mettre en place un contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD). Ce dernier a l’avantage de réunir tous les acteurs (Police, Education Nationale, élus, associations…), de permettre la réalisation d’un diagnostic exact de la situation et de mettre en place des réponses adaptées à l’échelle de notre ville. Cette proposition figurait déjà dans notre programme électoral de 2008 !


Partager cet article

Published by Coignières Pour Tous - dans Chroniques du conseil municipal