Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 00:54

Les faits marquants

Budget 2009 :
Notre groupe a voté contre le budget présenté par la majorité en insistant :

1) Sur son caractère paradoxal :
Monsieur Pailleux annonce 31 investissements lors du Débat d'Orientation Budgétaire alors qu'au final l'investissement est en baisse.
Cette baisse est subtilement camouflée par environ 1 900 000 € de crédits pour la future mairie qui ne seront pas utilisés sur l’année 2009.

2) Sur son caractère inadapté à la situation de crise que nous vivons :

Augmentation de 5% des impôts (injustifiée cette année) qui ampute d’autant le pouvoir d’achat des Coigniériens.

3) Sur des priorités qui ne sont pas, à notre avis, celles des Coigniériens :
Tout pour la nouvelle mairie et des promesses non budgétées pour le reste (rien sur la 2ème tranche du centre de loisirs, ni pour la rénovation du gymnase, encore moins pour le ramassage scolaire dans les quartiers excentrés).

4) Sur la question de l’investissement :
Monsieur le Maire a été quelque peu déstabilisé, d’autant plus qu’il annonçait une augmentation de 54% par rapport à l’année précédente !

5) Sur les impôts :
Monsieur Pailleux considère qu’il restera dans sa promesse d’une stabilité par rapport à l’année 1984 sur l’ensemble de la mandature. Il revendique haut et fort son choix de la future mairie comme "projet-phare de la mandature". La deuxième tranche du centre de loisirs ne se justifie pas vraiment pour lui et le gymnase ne le préoccupe absolument pas. Pour les transports scolaires, cela coûte très cher et ne semble intéresser que trop peu de monde (pour cela il se base sur une étude réalisée par une association de parents d'élèves il y a plus de trois ans...)

Taux d'imposition :
L'augmentation de 5% des taxes locales est injustifiée, notre groupe a voté contre.

Autres points à l'ordre du jour :
Notre groupe a voté pour l'ensemble des autres délibérations prises lors de ce conseil :

  • budgets eau et assainissement,
  • subventions à certaines associations,
  • participation aux frais de scolarité pour deux jeunes Coigniériens (CLIS externes à Coignières),
  • avenant au marché de restauration du clocher,
  • demandes de subventions auprès du Conseil Général et du député de la circonscription pour travaux dans les écoles.


Intervention de nos élus :
En fin de conseil, Thiéry Chabas est intervenu sur la question de la circulation qui devient de plus en plus critique. Nous avons saisi l’occasion de l’ouverture de Castorama (25 mars) particulièrement réussie en matière d’embouteillage pour faire un constat sans concession de la situation et avons demandé au maire ce qu’il comptait faire pour tenter de résoudre ou atténuer ce problème.

Comme à son habitude, monsieur Pailleux nous a refait l’histoire de la circulation depuis 1965, rappelant la nécessité de l’A12, évoquant l’aménagement du carrefour de la Malmedonne (qui selon lui devrait réduire de 2/3 la circulation sur le boulevard des Arpents), évoquant les protections phoniques de la rue des Louveries et le dossier épais de cinquante centimètres d’études sur la circulation, liées aux Portes de Chevreuse et qui conclut à une augmentation globale des flux ne devant pas dépasser 0,8%... Ouf !
En fin de compte il est, pour monsieur le Maire, urgent d’attendre afin de prendre la mesure du phénomène ! Selon lui, les enseignes qui restent à ouvrir aux Portes de Chevreuse ne devraient pas générer de flux tellement plus importants car, d'après le fameux "coefficient de foisonnement" qui fait dire aux "experts" que les mêmes clients iront dans plusieurs magasins, les flux par magasin ne s’additionnent pas automatiquement...

Nous avons évidemment contesté cette façon de voir et de "laisser faire", tout en appelant à réunir nos forces pour envisager toute solution de nature à améliorer la qualité de vie des Coigniériens.

À noter, que le nouveau feu qui retenait un flot impressionnant de voitures et empêchait d'accéder de la rue des Louveries au boulevard des Arpents embouteillé a été mis en panne samedi 4 avril. Notre intervention a, au moins, permis une meilleure fluidité de la circulation ce jour là sur ce secteur  !

Partager cet article

Published by Coignières Pour Tous - dans Chroniques du conseil municipal