Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 18:37
Trente ans après sa sortie, Coignières aurait pu tourner un remake de ce film de Luigi Comencini à l'occasion du premier week-end d'ouverture du nouveau Castorama des Portes de Chevreuse.

On a assisté, ce samedi 28 mars 2009, au pire de ce que peut produire le laisser-aller en termes de circulation automobile ; pendant plusieurs heures plus rien ne bougeait ni sur les voies principales ni sur les secondaires. Quand aux piétons, quel courage de se lancer au travers des rejets de CO2 pour se frayer un passage au milieu de la horde automobile !

Mais patience, chacun sait bien que l'illusoire A12 par le vallon du Pommeret et l'hypothétique aménagement du carrefour de la Malmedonne vont très bientôt (!?) nous débarrasser de ces petits encombrements passagers...

Partager cet article

Published by Coignières Pour Tous - dans Articles
commenter cet article

commentaires

Partrat Eric 24/02/2010 15:08


La circulation dans Coignières est réellement problématique et de pire en pire : Quoi de plus facile d'éviter le carrefour de la N10 en traversant Coignières par la rue du Théatre, la rue de la
Prévenderie...les limitations de vitesse ne sont absolument pas respectées. Ce n'est pratiquement que des trajets d'évitement et non de riverains. Je ne compte plus les enjoliveurs laissés en
souvenir dans le virage de la rue de la Prévenderie où je réside. Il suffirait de mettre quelques portions de rues en sens interdit et les gens éviteraient à force de rentrer dans le village pour
contourner.


coignierespourtous 24/02/2010 16:07


Le constat que vous faites ne date, hélàs, pas d'hier. Si, toutefois, quelques efforts sont faits par la municipalité pour signaliser, de façon cohérente, la vaste "zone 30" qui englobe, entre
autres, les voies dont vous parlez, force est de constater que notre maire rechigne à engager une véritable étude pour un plan de circulation plus à même de nous protéger de ces nuisances.
La tache est rude, certes ; créer des contraintes, non seulement pour la circulation "parasite" mais également pour les riverains, fait craindre d'éventuelles "levées de bouclier". En cela, on peut
évidemment regretter qu'une fois de plus, l'équipe actuellement majoritaire soit plus encline à baisser les bras qu'à communiquer et consulter largement nos concitoyens ...