Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 21:09

 

L’année 2012 ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices. Nous subissons une des crises économiques et financières les plus graves de notre histoire. La précarité et le chômage touchent nombre de nos concitoyens qui n’ont souvent plus que le choix entre se nourrir ou se soigner. Notre commune n’est évidemment pas épargnée avec un taux de chômage qui dépasse les 10% de la population active au moment même où le coût de la vie est en forte augmentation : TVA, prix de l’énergie, cotisations des mutuelles de santé, poursuite du déremboursement de nombreux médicaments, billets de train… La liste est longue de ces atteintes au pouvoir d’achat des ménages, sans parler de la dernière trouvaille du gouvernement : la TVA « sociale », qui pourrait d’ici quelques mois venir encore alourdir nos dépenses. Il est clair que depuis 2008, dans les efforts à fournir pour faire face à une situation exceptionnelle, tous les Français ne sont pas logés à la même enseigne. Certains bénéficient de nombreuses niches fiscales et ont pu profiter au maximum des dispositions de la loi TEPA - dont le célèbre bouclier fiscal - adoptée au début du quinquennat, tandis qu’une majorité se serre la ceinture et a de plus en plus de difficulté à boucler les fins de mois. « Selon que vous serez puissants ou misérables… », vous connaissez la suite. S’il n’est pas interdit d’espérer un changement profond de politique à l’issue des élections présidentielles et législatives, il n’est pas question pour nous de donner une consigne de vote. Le spectre politique est suffisamment large pour que chacun puisse faire son choix en conscience et en toute liberté.

 

Par-delà la séquence électorale, nous poursuivrons notre travail quotidien à vos côtés et au sein du conseil municipal. Nous aurons toujours à cœur de répondre à vos sollicitations et de faire des propositions constructives pour assurer l’avenir de notre commune tout en défendant les intérêts de ses habitants. Notre journal trimestriel et ce blog témoignent de ces initiatives constructives. Nous ne nous sommes jamais enfermés, comme il aurait été facile de le faire, dans la critique stérile des réalisations de la majorité. Au contraire, nous saluons celles qui à nos yeux méritent de l’être et nous faisons des propositions sur les points qui ne recueillent pas notre accord. Personne n’ignore l’action déterminante qu’a été la nôtre dans la décision de sauver notre maison médicale.  La pétition, que vous avez été près d’un millier à signer, a permis l’intervention municipale, contestée jusque-là par le maire. En revanche, nous ne partageons pas la priorité que représente pour la majorité municipale la construction de cette nouvelle mairie. Elle est trop coûteuse à notre goût et se fait au détriment d’autres investissements plus utiles pour les Coigniériens. Nous avons proposé en début de mandat d’inverser l’ordre des priorités. Nous nous sommes heurtés à une fin de non recevoir ; le maire a préféré différer la rénovation du gymnase, ainsi que la réalisation de la deuxième tranche du centre de loisirs, et ne veut toujours pas investir dans la réfection du terrain de football synthétique devenu dangereux pour la pratique sportive. Sur la question de l’intercommunalité, nous regrettons que la majorité refuse tout débat public. C’est pourtant bien dans ce cadre que se jouera l’avenir de notre commune à partir de 2014. Enfin, l’existence du collège de La Mare aux Saules est menacée si nous ne trouvons pas un moyen de limiter l’augmentation du prix du transport pour les familles habitant à l’intérieur d’un périmètre de trois kilomètres à partir de l’établissement. Aujourd’hui, ce sont le maire de Maurepas Georges Mougeot, le conseiller régional Didier Fischer, le conseiller général Ismaïla Wane et les associations de parents d’élèves qui se démènent avec le STIF (Syndicat des transports d’Ile-de-France) pour trouver une solution, pendant que le maire de Coignières est aux abonnés absents !

 

L’année 2012 sera pour notre association, une année studieuse. Sans refaire l’histoire de Coignières, ni a fortiori celle du monde, nous commencerons à travailler sur le projet que nous vous proposerons pour les élections municipales de mars 2014. Ces douze mois ne seront pas de trop pour élaborer nos grandes orientations. Nous souhaitons adopter une méthode participative et nous vous solliciterons dans le cadre d’ateliers de réflexion pour recueillir vos idées, vos propositions, en fonction de thématiques précises. Quelques principes pourront guider cette démarche : repenser le périmètre et la qualité de nos activités économiques, mettre en place un véritable plan de déplacement et de transport en commun, mieux prendre en compte les grandes disparités sociales, protéger nos espaces naturels et veiller à assurer à chacun tranquillité et sécurité. Si nous comptons sur votre participation, vous pouvez compter sur notre engagement et notre détermination au service de notre commune.

 

En dépit d’un climat social et politique plutôt morose, nous vous souhaitons à toutes et tous une très belle année 2012. Qu’elle vous apporte bonheur et santé et qu’elle permette la réalisation de vos projets, tant personnels que professionnels. Qu’elle soit aussi, pour notre commune, une année utile au débat démocratique.

2012CPT

Partager cet article

Published by Coignières Pour Tous - dans Articles
commenter cet article

commentaires