Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 08:28

Intervention Coignières Pour Tous lors du Conseil municipal du 31 mars 2017

« Un budget est un acte politique fort. On y lit en principe les grandes orientations de l’équipe majoritaire. Vous proclamez à qui veut l’entendre vos « ambitions » pour 2017.
Qui peut être contre la nécessité de préserver la qualité de vie, d’entretenir notre patrimoine, de contribuer à la réussite scolaire de nos enfants, de donner du travail aux Coigniériens, ou encore d’assurer leur sécurité ?

Nous pourrions en effet tomber facilement d’accord sur ces orientations puisque ce sont aussi les nôtres.
Le problème, c’est que votre méthode et le chemin que vous empruntez pour parvenir à les réaliser ne nous semblent pas très convaincants.

 

Premièrement, nous sommes surpris que vous présentiez votre budget primitif sans que nous ayons adopté le compte administratif. C’est là une méthode bien singulière, même si elle n’est pas illégale puisque vous avez jusqu’au 30 juin pour le faire.
C’est néanmoins la première fois depuis que nous siégeons dans ce conseil que cela se produit. A ce stade, nous ne connaissons pas le taux de réalisation du budget précédent poste par poste et vous nous proposez de nous prononcer sur ce que nous allons engager en 2017.

Comment peut-on savoir, par exemple, si le détail des dépenses de la section de fonctionnement est bien ajusté à la réalité du consommé de l’année précédente et des perspectives de l’année 2017 !
Pour se prononcer en toute connaissance de cause, nous devons savoir ce qui a été réellement consommé !

Nous supposons que vous allez nous proposer, en mai ou en juin, une DBM (décision budgétaire modificative) pour ensuite affecter l’excédent du compte administratif.

 

Deuxièmement, vous décidez d’une forte augmentation des impôts puisque la taxe d’habitation augmente de 25% et la taxe foncière de près de 27%.
Vous allez prélever sur les Coigniériens 445 000€  supplémentaires (+ 145 000€ pour la taxe d’habitation (TH), + 300 000€ pour la taxe foncière (TFB).
En fait, vous reprenez au point près ce que vous leur aviez octroyé l’année dernière. En termes de bonne gestion, cela pose problème.
Ce yoyo fiscal traduit un manque d’anticipation certain.
Vous invoquez la baisse de la dotation globale de fonctionnement versée par l’Etat (DGF) et l’augmentation du Fonds de solidarité de la région Ile-de-France (FSRIF). Mais tout cela nous était connu. Pour la DGF, depuis la loi de finances votée en décembre 2013 par le Parlement. Pour le FSRIF, depuis notre entrée dans SQY, puisque c’est cette dernière qui provoque la forte augmentation de 235 000 euros dont vous vous plaigniez !

 

Troisièmement, nous constatons une augmentation non négligeable des frais de personnel liés à vos embauches tous azimuts. Nous découvrons que vous continuez sur votre lancée en recrutant maintenant un Directeur des ressources humaines, qui paraît-il est déjà embauché. Quand cela va-t-il s’arrêter ?
Nous craignons qu’à ce rythme, les effectifs, déjà nombreux pour une commune de 4500 habitants, n’explosent.
Nous qui pensions que l’entrée dans SQY allait permettre la mutualisation des personnels. C’est tout le contraire qui est en train de se produire !
Vous soulignez dans votre présentation les efforts que vous faites pour tenter de limiter les dépenses de fonctionnement sur certains postes (frais de représentation). En fait, les économies obtenues là sont largement englouties ailleurs !

 

Quatrièmement, nous nous rendons compte que vous vous entêtez dans vos frais de représentation même si vous proposez une baisse de 1000 euros en passant de 5000 en 2016 à 4000 en 2017. Nous ne savons même pas ce que vous avez réellement dépensé puisque nous n’avons pas le compte administratif et dans la délibération proposée, vous vous gardez bien de nous le dire !
Sur ce point, nous maintenons notre position exprimée en 2016 !
Cela est certes légal, mais moralement indécent au regard des indemnités que vous percevez comme vice-président de SQY et comme maire ! Vous vous honoreriez à renoncer à ces frais de représentation.

 

Cinquièmement, vous provisionnez quelques milliers d’euros pour des études à propos de la piscine de Maurepas.
Il semble aujourd’hui, selon les informations que nous avons, que sa prise en charge par Saint-Quentin-en-Yvelines (SQY) est loin de faire l’unanimité dans vos rangs. Le vote des intérêts communautaires a été une nouvelle fois reporté.
Au final, nous risquons bel et bien d’avoir cet équipement à financer à trois (Maurepas, Elancourt et Coignières).
Nous serons très vigilants sur la manipulation qui consisterait en surface à faire croire à une intégration dans l’intérêt communautaire, mais dans la réalité à financer l’équipement sur l’attribution de compensation de nos communes. Nous vous rappelons que nous sommes résolument contre le projet démesuré que vous aviez évoqué devant nous l’année dernière. Nous n’avons pas raisonnablement les moyens d’en assumer son financement.
Nous insistons pour le ramener aux besoins réels de nos populations et de ne pas dépasser une enveloppe de 10 millions d’euros.
Vous feriez bien d’essayer de convaincre Monsieur Garestier (maire de Maurepas), qui avait fait des déclarations imprudentes à ses concitoyens et à la presse, de se montrer plus modeste, car si nous le suivions ce seraient près de 20 millions d’euros qu’il faudrait investir dans un nouvel équipement nautique. Si les finances de nos communes restent saines, il ne faudrait pas qu’elles soient plombées par un investissement manifestement surdimensionné !

 

Sixièmement, nous ne reviendrons pas sur les questions de vidéosurveillance. Nous y sommes favorables, mais nous continuons de vous demander une évaluation de la première tranche du dispositif installé avant d’enclencher la deuxième !
La sécurité est une affaire sérieuse qui doit être traitée de manière responsable.
Sans retour sur expérience, qu’est-ce qui nous garantit que les 100 000 euros, que vous allez y mettre, seront bien utilisés ?

Pour toute ces raisons, vous comprendrez que nous n’approuverons pas votre budget primitif. Contrairement à l’année dernière où nous nous étions abstenus, nous voterons contre car il nous semble qu’il ne répond pas à la conception que nous nous faisons d’un bon budget pour notre commune ! »

Partager cet article

Published by Coignières Pour Tous - dans Articles
commenter cet article

commentaires