Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 10:04

Il nous semble nécessaire de revenir sur la séance du conseil communautaire de Saint-Quentin en Yvelines qui s’est tenue le mercredi 14 décembre. La délibération sur l’intérêt communautaire qui définit les nouvelles compétences de l’agglomération n’a pas obtenu la majorité qualifiée requise. Les élus communautaires de gauche s’y étant opposées. Nous pensons que ce dossier a été particulièrement mal géré par le président Laugier et son équipe.
Pourquoi ont-ils voulu passer en force ? Une réelle concertation aurait permis d’élaborer les compromis nécessaires au lieu de se retrouver dans cette situation de blocage. N’était-il pas aussi plus judicieux de faire voter cette délibération sur l’intérêt communautaire après avoir réalisé le projet de territoire ? Du projet auraient pu découler les nouvelles compétences inscrites ainsi dans une logique territoriale globale. De plus, rien n’obligeait à boucler cette affaire en décembre 2016, puisque la loi nous laisse jusqu’au 31 décembre 2017 pour la mener à bien.

A l’origine de ce blocage, il existe un certain nombre de points que les élus de gauche ne pouvaient pas laisser passer en l’état :

  • Sur le logement.

Si on suivait le texte proposé, le logement échappait en grande partie à la compétence des communes puisque la communauté d’agglomération devenait seule compétente pour les études et la réalisation des opérations de logements (logements sociaux, logements pour toutes personnes défavorisées et plus largement de tous logements).

  • Sur les voieries.

Certaines n’avaient pas été prises en compte alors qu’elles relevaient bien de l’intérêt communautaire. S’il s’agit de quelques centaines de mètres pour l’une ou l’autre, il n’en demeure pas moins que le travail sur ce sujet semble avoir été particulièrement mal fait.

  • Sur les piscines.

L’agglomération ne prend pas réellement l’intégralité de la compétence dans ce domaine, mais privilégie un traitement particulier selon les communes. Seules les piscines des Clayes-sous-Bois, de Villepreux et de Maurepas sont prises en compte. A notre sens, il aurait été préférable de faire un diagnostic à l’échelle de l’agglomération, de mesurer les besoins réels et d’essayer d’y répondre au plus juste, au lieu de procéder à quelques petits arrangements avec les maires.
Pour revenir, à celle de Maurepas, les dernières déclarations de son maire expliquant que tout était réglé et accepté, que les travaux pourraient commencer en 2017 pour une ouverture en 2020, nous renforcent dans notre inquiétude quant à son mode de financement. Nous voyons très nettement se profiler un partenariat public/privé (PPP).

Un fond de concours, comme le suggère Guy Malandain (maire de Trappes), ne serait-il pas une meilleure solution ? Il aurait au moins l’avantage de traiter tout le monde de la même manière en accordant une subvention avec une part fixe et une part proportionnelle au nombre d’habitants des communes qui en font la demande. Elle permettrait de dégager des moyens conséquents, à compléter avec une recherche de financement auprès d’autres partenaires (département et région). Nous pourrions ainsi financer de manière plus saine en intercommunalité l’équipement dont nous avons besoin.

Notre groupe continuera de se montrer très vigilant sur la mise en place de l’intercommunalité. De la même manière, nous incitons nos deux représentants de la majorité municipale à être plus fermes dans la défense des intérêts de Coignières. Si les élus communautaires des communes de gauche de l’agglomération n’étaient pas montés au créneau pour faire obstacle à cette délibération, nous aurions perdu la maîtrise du logement sur notre sol.
Aujourd’hui, le président Laugier est obligé de trouver une solution avec l’ensemble des maires qui revienne notamment sur cette disposition ou qui, tout au moins, oblige à avoir un accord des communes concernées pour étudier et réaliser une opération immobilière.

A suivre donc…

Partager cet article

Published by coignierespourtous - dans Articles
commenter cet article

commentaires