Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 21:08

La Commission nationale d’aménagement commercial (CNAC) a remis un peu de raison dans cet univers impitoyable de la concurrence commerciale en retoquant mercredi 7 octobre le projet coigniérien de multiplex (10 salles, 1200 fauteuils) dans le complexe commercial de La Fabrique.

En effet, le recours de Cinémovida, porteur d’un projet de 8 salles et 1700 fauteuils à Maurepas, a été accepté à 6 voix contre une.

Nous nous étions émus que l’on puisse donner l’autorisation à la réalisation de deux projets concurrents à cinq cent mètres de distance à vol d’oiseau traduisant une conception hallucinante de l’aménagement du territoire, et qui plus est, au sein de la même intercommunalité. Il est regrettable d’ailleurs qu’aucun débat n’ait eu lieu dans les différentes instances de la Communauté de communes des Etangs (CCE), dont c’est pourtant la compétence selon la loi.

Si le maire de Maurepas peut se réjouir dans la presse de cette décision de la CNAC, il n’est pas dit que le projet qu’il défend soit viable économiquement dans un secteur où existent déjà deux équipements cinématographiques de ce type (Plaisir et Saint-Quentin).

Nous pouvons aussi nous interroger sur l’avenir du Ciné7 d’Elancourt en cas de réalisation du projet de Maurepas. Sera-t-il en mesure de faire face à cette concurrence ? Devrons-nous à terme nous passer d’un cinéma de quartier qui fait un travail remarquable auprès de publics différents et qui défend une production de qualité en proposant une offre diversifiée ?

Au final, le paradoxe pourrait conduire en quelques années à la disparition de tout cinéma sur notre territoire de proximité. Mais avant d’en arriver là, il est probable que nous connaîtrons d’autres rebondissements. La société C2L, porteuse du projet coigniérien, peut encore faire appel de la décision de la CNAC !

Partager cet article

Published by coignierespourtous - dans Articles
commenter cet article

commentaires